Soirée chez MZL, deuxième partie

Tu as déjà lu le blog concernant la première partie de la soirée chez MZL dans la banlieue lyonnaise ?

Je me réchauffe avec une serviette sur les épaules. La pétillante “Curvyslut” nous rejoint. Je la connais de mes 24 heures de folies avec Glory Zavatrash. Je suis très contente de la revoir. On discute. Je bois de l’eau, encore et toujours.

Je veux me refaire une beauté, car je viens de me faire pisser dessus et de me faire étaler ma bave sur mon visage, mais MZL m’en empêche. Il trouve que je suis bien comme je suis, complètement défaite pour accueillir les participants à la seconde partie de soirée.

Les invités arrivent les uns après les autres, mais je n’ai pas vraiment le temps de les voir arriver, car MZL m’installe à quatre pattes sur le meuble dont j’ai fait connaissance auparavant. J’entends les bruits de la porte, mais je n’ai pas vraiment le temps de faire attention à ça, car MZL demande aux premiers invités de s’occuper de moi. Il me prend également en mains. Mmmmh, à quatre pattes, la tête en bas, je ne vois pas grand-chose, sauf des belles queues autour de moi. Je les suce à tour de rôle.

Les mecs ne sont pas timides, bien au contraire. Ils savent ce qu’ils veulent et me font frissonner dès les premières minutes. Pendant que celui devant moi me baise la bouche bien profondément en me tenant la tête, d’autres me claquent les fesses, me traitent de salope et me baisent. J’adore le “dirty talk” un peu cochon. J’aime quand les mecs s’expriment. Cela amène un petit plus très excitant. Je suis une femme forte, fière et indépendante, mais de me faire traiter de chienne, de salope et de pute pendant une rencontre, m’excite énormément surtout quand les actes vont avec.

MZL m’attache une ceinture autour de la gorge. Les invités s’amusent à tirer dessus, à me monter comme une pouliche. Cela me sert la gorge, me coupe la respiration. De temps en temps, un des participants me serre aussi la gorge avec ses mains ou c’est le Maître de la soirée ? Je n’en sais rien, car je ne vois rien dans ce mélange de corps et d’émotions. C’est super excitant. Plusieurs fois j’ai l’impression de tomber dans les pommes suite à la coupure du souffle, mais surtout par le fait que je n’ai rien mangé de toute la journée, que les sensations sont fortes et que l’effort physique est très poussé. C’est un sentiment qui me fait grimper au plafond. Je suis en pleine jouissance cérébrale et physique. C’est trop excitant.

Je me fais baiser à la chaîne, que le cul pendant que je suce des queues devant moi. Soudainement je sens quelque chose de dur et de frais qui se fait un chemin dans mon cul. Je devine une bouteille. J’ai raison. Je découvre que MZL me baise le cul avec une bouteille d’eau. Le coquin !

À un moment donné j’ai le temps de souffler et de regarder autour de moi. Je suis surprise quand je vois le donjon rempli de monde. Mais d’où ils viennent tous ? Combien sont-ils ? Impossible de compter, mais il y a beaucoup de monde. Surtout des mecs, mais aussi des femmes et couples.

Après cette courte pause, je me fais prendre par les cheveux, tirer au milieu de la salle, où le gangbang continue. Je me fais baiser des deux côtés debout et pousser sur un divan par une queue black. MZL veut m’installer sur le meuble sur lequel je me suis retrouvée à la fin de la première partie, sur le dos, les jambes coincées à l’air. Je proteste, “Non, ce n’est pas ce qui me fait rêver“. Même soumise et en perte de contrôle, je contrôle. Je dois être honnête, car je crois que les possibilités de jeux hards sont plus variées quand je suis « libre ». Si je me retrouve coincée dans ce meuble, les pratiques seront assez limitées. Ce n’est que mon humble avis dans un moment de lucidité pendant cette soirée où le contrôle m’échappe complètement. MZL m’écoute et me guide, ainsi que la horde de mecs affamés dans la chambre d’à côté. Le gangbang continue sur le lit. 

Je me fais baiser dans tous les sens. Je me fais baiser la gorge, serrer la gorge, tirer les cheveux, claquer les fesses. Les étranglements m’excitent et je ne saurais expliquer pourquoi, mais je me sens dès le début de la soirée à 200% en confiance, un fait qui me fait complètement lâcher prise. Quelqu’un me fait squirter avec les doigts. Je rigole en disant “pas sur le lit quand même” en m’écartant à côté du lit pour me laisser aller et couler sur le sol. MZL amène un vibromasseur très fort pour me torturer le clitoris pendant que je me fais baiser le cul. Je dis torturer ? Oui, car quand on est très sensible, c’est plutôt douloureux que joyeux, mais quand même excitant. C’est un sentiment difficile à décrire.

À un moment donné, je reviens sur le fait que je reste sur ma faim concernant les fessées. Les sessions de fessées très poussées ou même de fouets me manquent. J’aurais aimé à en recevoir plus et je taquine MZL et les participants. Dès ce moment je me fais claquer et botter les fesses comme jamais depuis longtemps. Ma peau brûle. Je me tords, mais en même temps c’est bon. La brûlure me fait sentir mon corps, me pousse dans mes limites. Je suis tellement heureuse que j’éclate de rire. Les participants doivent me prendre pour une folle !

Miss Curvyslut vient encourager les mecs à s’occuper d’avantage de moi. Elle n’est pas seulement pétillante, mais aussi très active et aussi … sadique, dans le bon sens du mot. J’adore quand elle donne des ordres aux mecs de me claquer la chatte, de me fesser le cul. Elle est superbe dans son rôle et encourage les mecs, même les plus timides. J’aperçois aussi des couples qui observent la scène de près. J’échange de temps en temps avec eux. C’est une sorte de complicité. Je rigoles. Je suis heureuse. En même temps je me fais démonter. C’est un mélange de dingue.

La dernière partie de vibromasseur me fait abandonner. Je n’en peux plus. MZL me demande de crier « pitié », et je le fais ! Je n’aime pas abandonner, mais là je suis exténuée.

MZL me reprend par les cheveux pour m’amener dans la pièce principale où je vais recevoir à genoux une douche de sperme de tous les participants. Ils viennent tous autour de moi, se branlent et me couvrent l’un après l’autre de leur sperme.

Je suis collante, défaite, mais tellement heureuse. Comme lors de notre première rencontre, je lèche à quatre pattes les bottes du Maître de la soirée pour le remercier. C’est une sorte de jeu, mais aussi ma façon de le remercier pour cette soirée hors norme.

Sous la douche, c’est lui qui me rince avec son urine. J’aurais pris encore d’autres jets dorés, mais ce n’est pas facile d’uriner sur commande et en plus sur quelqu’un.

J’essaie de me refaire une beauté mais c’est compliqué, car je suis dans un sale état. Mes cheveux collent. Je suis complètement défaite. Malgré mon état je finis la soirée en discutant, rigolant et en faisant pleins de selfies. Tout le monde veut sa photo souvenir et vient me dire que la soirée fut superbe. Cela me fait très très plaisir. Petite anecdote: il y a des couples et des mecs que j’ai rencontré il y a plus de dix ans dans des soirées libertines. Quel plaisir de revoir ses personnes sympathiques avec lesquelles je partage des souvenirs incroyables.

Un des participants m’a dit être étonné que je suis aussi libertine et pas que « pornstar ». Il m’a fait bien rire mais je me rends compte avec sa remarque que beaucoup d’internautes me voient juste comme une actrice X et une personne inaccessible. Ce que je ne suis pas. D’autres personnes m’ont avouer qu’ils me suivaient depuis des années et que c’était un rêve de me rencontrer.

C’était une des plus belles soirées libertines que j’ai faite depuis très longtemps et qui me fait envie de revivre cela plus souvent. Qui m’invite pour une soirée ?

Un grand MERCI à MZL et à tous les hommes et les femmes que j’ai rencontré ce soir-là, notamment Curvyslut qui est une superbe femme et qui a bien mis le feu !

LES PHOTOS DE LA SOIRÉE (P-6131 / 76 PHOTOS) SONT DISPONIBLES SUR LA PAGE PHOTOS ABONNÉS

LE FILM DE LA SOIRÉE (BDSM / GANGBANG) SERA DISPONIBLE DANS LES PROCHAINES SEMAINES DANS L’ESPACE ABONNÉS

Adeline Lafouine
administrator

Related Articles

4 Comments

  • Avatar
    poli , 02/12/2022 @ 15h24

    Et ben punaise…que rajouter de plus..ben rien..je sais pas,je sais plus..
    Mon cabinet est ouvert,je reçois 7jrs sur 7..surtout des cas comme toi..je me déplace aussi..voilaaaaaa..mdr
    Régis et Andréa..

  • Avatar
    heinnapp , 02/12/2022 @ 16h23

    Phew 😳… I thought after reading the blog post about the BDSM-focussed part 1 of the MZL soiree that it just cannot get more extreme, more intense… but I was (once again) proven wrong 🤩…

    Almost incredible but true: Part 1 was obviously just a sort of warm-up session for the fiery 🔥💥 GB in part 2 (+ some BDSM included 😱)… it’s hard to grasp how you could ‘endure’ such a passionate GB experience AFTER the challenging BDSM treatment – and actually truly ENJOY it, as you do very convincingly explain it (also once again) in this great blog post… I confess I was among the ‘unbelievers’, too, but great accounts of your adventures like this one (plus the awesome images) finally make me understand your heartfelt motivation to take on these particularly strong challenges … and fully savor such super intense, apparently addictive pleasures over and over again ❤️‍🔥❤️‍🔥❤️‍🔥

  • jafar68
    jafar68 , 02/12/2022 @ 16h46

    This evening includes all the sex and masochism that I adore in Adeline .. I think it will be the movie of the season🎯🎯💥💥💥💥💥💥adeline ❤️ my crazy sex lady forever ♥️

    • Adeline Lafouine
      Adeline Lafouine , 04/12/2022 @ 17h39

      oh yes I’m looking forward to share the video with you. Will be hot! Thank you for your reply. This evening was so intense… Big Kissses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

English EN French FR German DE Italian IT Spanish ES
error: Le contenu est protégé !!
X