J’ai reçu la belle Luna Rival juste avant Noël. Elle est venue un dimanche soir avec son compagnon et ce soir-là, nous nous sommes couchés tard, très tard ou plutôt très tôt … vers 5 heures du matin. Nous avons mangé, bu, échanger, discuter et même coquiner. Le compagnon de Luna voulait absolument me faire une démonstration de son don à faire gicler les filles. Ben, quoi dire … Il a réussi ! Ma terrasse s’en souvient encore.

Après une courte nuit “presque” réparatrice, je me lève pour prendre ma douche, laver mes cheveux, me préparer et sortir Yoshi pour aller chercher du pain et des croissants. Malgré ma (fausse) énergie matinale, j’ai la tête dans le cul. Je suis soulagée en remarquant que je ne suis pas la seule, car Luna et Marty ne sont pas pressés non plus. Après un petit-déjeuner ensemble, nous faisons rendez-vous vers 13h30 pour attaquer le tournage pour nos réseaux sociaux.

Nous commençons par une première scène lesbienne. Luna est trop mimi et elle a un côté super naturel. Même très naturel, car elle a la première chatte complètement poilue et 0% rasée que j’ai vu, depuis les douches à l’école secondaire. Je devais avoir 13/14 ans. Je savais que Luna entretenait cette pilosité, donc je ne suis pas étonnée, mais c’est quand même hors norme au jour d’aujourd’hui. Honnêtement je crois que je préfère les chattes lisses, mais je ne suis pas gênée du tout de lécher la chatte poilue de Luna …

On se prend le temps, on s’embrasse tout doucement. Je remarque l’expérience de Luna pour les tournages, qui sait se mettre dans des positions valorisantes et qui se prend le temps. Souvent, je suis trop pressée ou je zappe carrément les préliminaires. Aujourd’hui, nous démarrons en douceur et avec beaucoup de temps, et du coup c’est très sensuel …

Nous nous déshabillons réciproquement, tout gentiment, tout en lenteur. Les ongles et la douceur de Luna me provoquent des frissons tout partout.

Après le jeu de langue et de main, nous jouons avec des godes. Je m’occupe d’abord d’elle. Je lui baise la chatte avec un gode. Tout doucement au début, puis j’accélère le rythme petit à petit. Elle gémit, elle mouille et finit par gicler quand elle explose. Je lui tends le gode pour le lécher. Tu as envie de goûter ton jus ? Je le goûte à mon tour avant de l’embrasser encore.

Je lui demande de se retourner à quatre pattes pour lui faire sentir un autre gode en verre. C’est frais, c’est bon. Je ne lui baise que la chatte, car elle n’a pas envie d’anal. Il parait que ça fait une année qu’elle ne prend plus rien dans son cul. Ce n’est pas grave, car pour ma part je vais tout prendre uniquement dans le cul, quand elle s’occupe à son tour de moi.

Elle me lèche mon anus, me doigte, et fini par introduire toute sa main. Comme sa main est petite, ça entre de suite et sans difficulté. C’est comme un gros gode. J’adore cette sensation et en très peu de temps, elle me fait gicler également. Nous rigolons car tout le divan est mouillé. Notre partenaire du jour sera surpris de nous rejoindre dans cet état.

Quand notre complice masculin nous rejoint, nous sommes déjà toute chaude. Le spectacle lesbien l’a bien excité, mais en parfait gentleman il garde son érection pour lui pour s’occuper de nos chattes et nous lécher et doigter à tour de rôle. Ouuups, je suis encore toute sensible du jeu d’entre filles, et je crois que Luna aussi.

Quand enfin il nous présente sa queue, nous nous amusons à le sucer à tour de rôle. Bien langoureusement, en mélangeant nos langues et en échangeant des bisous autour de sa queue. Le coquin est aux anges et bande comme un taureau. Pourquoi cela ne nous étonne pas ? Après tous les godes et doigts, nous avons vraiment envie de sentir une queue.

Notre complice s’en occupe avec plaisir. Luna se fait baiser la chatte pendant que je l’embrasse. Je me fais ensuite prendre le cul. Notre complice change de place à tour de rôle. Nous nous mettons à quatre pattes l’une à côté de l’autre, ainsi il a le choix entre la chatte offerte de Luna ou mon cul?

Il opte pour la meilleure des options. La chatte de Luna pendant qu’il me fiste le cul. Oh là là, cela me fait gicler encore. Je crie (pardon mes voisins), je coule, j’explose de plaisir, pendant que Luna jouit à côté de moi.

Notre complice a envie de jouir aussi. Il a mérité un traitement spécial. Je m’assieds sur son visage, et pendant qu’il me lèche ma chatte, Luna le suce et le branle. Mmmh, c’est superbe. Il ne tarde pas à jouir et je prends tout dans la bouche. Nous sommes crevées mais satisfaites après plus d’une heure et demie de jeu intense.

Si tu es curieux et super coquin, tu trouves toutes les photos et vidéos très hards de ma rencontre avec Luna Rival ainsi que plusieurs centaines de vidéos exclusives sur mes comptes ONLYFANSSWAME et MYM.

2 comments

  1. J’adore suivre par photos et récits tes exploits lubriques si bien exposés. J’aime beaucoup le jeu excellent de Luna… mais beaucoup moins la pilosité de sa chatte. Ce n’est pas mon fantasme !
    Merci de nous ouvrir cette année sur cette piste érotico-pornographique. Je te souhaite cette année 2021 heureuse et pleine d’aventures déjantées….comme tu les apprécies.
    Plein de bisous !

  2. Whouaouuu..ke jour ou ça m’arrive je fais un malaise je crois tellement que ça m’exciterait..😂🤣😁
    Regis et toujours Andréa
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »