Ce vendredi, je suis invitée initialement pour une rencontre filmée dans un cadre hors norme sur un bateau et une petite île. Mais mon hôte et organisateur de la rencontre a disparu mystérieusement depuis la veille. Plus de nouvelles et aucun moyen de le contacter. Est-ce qu’il s’est fait enlevé par des extraterrestres ? Il a eu un accident, juste aujourd’hui ? Il a pris peur, alors que c’est lui qui m’a contacté ? Ou c’était juste un fake – quelqu’un qui voulait se rendre intéressant – ? Je ne le saurai jamais et ce n’est pas grave. Ma vie est tellement riche en aventures et rencontres, que je tourne très vite la page …

Pour me consoler, je décide de découvrir une plage naturiste dans la région de Deshaies. Un peu cachée, dans une petite crique et encore déserte au milieu de la matinée, je remarque en arrivant que l’on ne voit nulle part une indication que ce lieu est naturiste. Est-ce que Vincent est sûr de son coup ? « Oui, j’ai bien lu sur internet, c’est une plage naturiste », répond-il. Je lui fais confiance. Nous nous mettons à poil et profitons de la plage à ce moment complètement vide pour faire des photos.

Un autre couple arrive, nous observe un long moment, et se met finalement à poil. Un homme seul s’installe, un peu caché entre les palmiers, pour observer notre séance photo. Quand on retourne près de nos serviettes, il nous rejoint pour nous dire que la crique d’à côté serait encore plus jolie pour des photos. Je lui demande de nous montrer l’endroit. Pour y accéder, il faut escalader un passage étroit rocailleux entre deux vagues. Je me sens comme Adeline Crusoe, enfin presque 😉

Derrière les rochers, la toute petite crique protégée des regards est vraiment pittoresque. Je pose pour la caméra devant notre « guide », qui ne loupe pas une miette du spectacle. Je lui fais un sourire pour lui demander s’il n’a pas envie de poser avec moi? « Juste pour des photos. » « Oui, mais il faudra rester discret avec les images ». Il s’inquiète un peu. Nous le rassurons que nous ne publions jamais de visage. Il est donc vite partant et très motivé. Les poses d’abord érotiques deviennent toujours plus osées. Quand finalement je le touche et que je commence à le sucer, je lui dis en rigolant « que ce n’est que pour les photos ».

Il joue le jeu. Tout cela l’excite à mourir. C’est tout naturellement que je le suce toujours plus intensivement, en prenant sa queue bien profondément dans ma gorge, avant de me relever et de me frotter contre lui. Son sexe est tout dur. Je sens qu’il n’a qu’une envie. Je me tourne, me penche un peu, pour frotter mes fesses contre sa queue, qui finalement glisse presque toute seule dans ma chatte. Je suis toute humide d’envie.

Il me prend debout par des coups de rein bien forts. Je mouille. C’est tellement excitant comme situation. Moi qui croyait que finalement ma matinée serait tranquille, et voilà qu’à peine arrivée à la plage, je me fais prendre par un inconnu. Je ne lui ai même pas demandé son prénom …

L’excitation le fait jouir rapidement. Je me retourne alors pour nettoyer sa queue avec ma langue et aspirer les dernières gouttes. Nous éclatons de rire. Quelle rencontre spontanée.

Nous retournons à la plage qui est entretemps un peu plus peuplée. Mon complice doit nous quitter un moment pour un coup de fil professionnel. Nous restons tranquillement en train d’observer les autres personnes, et je remarque que la plupart du monde garde les costumes de bain. Est-ce qu’ils ignorent que nous sommes sur une plage naturiste?

Le coquin revient, nous discutons un peu et je lui demande enfin son prénom. Je suis polie, quand même 😉 Il propose d’aller faire encore des photos dans la forêt. « C’est très beau aussi! ». Je sens bien son intention derrière cette proposition malhonnête, mais je n’ai rien contre une petite suite. « Allez, montre-moi ce fameux endroit », lui dis-je avec un clin d’oeil.

Pour « la forme » nous réalisons quelques clichés entre les arbres. Le mec aime me regarder poser pour Vincent. Je remarque qu’il y a de nouveau une bosse dans son pantalon. Mmmh, ça me donne des idées. Je me rapproche pour l’embrasser et le toucher. Au milieu du chemin des randonneurs, je commence à le sucer et faire grandir sa queue. J’adore quand ensuite il me doigte, m’embrasse et me prend à nouveau debout au milieu de la nature. En plus, à tout moment quelqu’un pourrait nous surprendre. Je suis encore toute sensible et humide entre mes cuisses de la première partie, et même si je me suis rincée dans la mer il reste quelque gouttes qui sortent maintenant avec les mouvements de la belle queue qui me baise.

Je demande à mon complice de me jouir sur la langue cette fois-ci. L’idée l’excite tellement qu’il vient quelques instants après ma proposition et il m’offre tout son jus que j’avale jusqu’à la dernière goutte.

En retournant à la plage, je me rince dans l’eau et je m’installe sur ma serviette pour me reposer un peu, mais le repos ne dure pas longtemps.

Un mec arrive avec un long bâton qui lui sert à faire tomber des noix de coco du palmier qui se trouve juste derrière nous. Je dois l’observer un peu trop longuement et d’une manière trop curieuse, car il me propose d’en goûter une. Je le retrouve sous le palmier, où il m’ouvre une noix de coco fraîche avec sa machette. Vincent nous rejoint et nous finissons par goûter l’eau de coco et la chair de coco fraîche. Je ne savais même pas qu’elle est toute gluante, avant de se transformer dans son état sec et dur comme on connait la noix de coco dans les supermarchés.

Le mec super sympa, habitant du coin et producteurs de nombreux fruits exotiques, nous fournis pleins d’informations. Sur les cocotiers, mais pas que:

« Cette plage ici est très chouette, en effet, mais la plage naturiste se trouve … 200 mètres plus loin! » Oh my god. Vincent avait remis son short pour venir discuter avec le monsieur, et je remarque qu’actuellement je suis la seule personne complètement nue sur cette plage. La hooooonte! Les autres touristes ont dû se dire que j’ai des couilles de me mettre à poil ainsi. Au moins, il n’y a pas d’enfants, que des adultes. Le mec me rassure: « Non non, je ne suis pas choqué, c’est très bien, cela ne me dérange pas ». Je décide donc de rester dans cette tenue, enfin … sans tenue. Nous rigolons de ce malentendu.

Le mec nous propose également de son rhum fait maison et sort une bouteille de son sac à dos. Ce n’est pas du rhum pour débutants. Il déchire carrément. Mais notre nouvel ami a une solution pour tout. Il sort un bâton de canne à sucre, qu’il découpe en petits bâtons, car sucer les bâtons sucrés adoucit l’effet de l’alcool fort. J’ai soupçonné au début de cette rencontre que le monsieur tendrait tôt ou tard la main, que ça ne peut être qu’un « attrappe touristes ». Mais non, pas aujourd’hui, iI est juste tout content de discuter avec nous, de nous raconter sa vie et de partager ce moment avec nous.

Nous discutons aussi de naturisme (vu mon état, hihihi) et d’aventures avec les touristes. La discussion tourne de plus en plus vers ce sujet. Quand il raconte ses aventures avec des femmes dans les bois pas loin de la plage, je ne sais pas ce qui me pique. J’ai pourtant déjà pris mon pied aujourd’hui, mais je lui demande ouvertement, s’il n’a pas envie de « me faire visiter les bois » à moi aussi ? Il est d’abord surpris, mais très vite d’accord.

C’est donc parti pour une deuxième visite des bois, et troisième aventure du jour. Par rapport à ma rencontre de ce matin, il sait qu’il peut y avoir des randonneurs dans le coin. Il m’emmène donc un peu plus loin entre les arbres.

C’est reparti pour une très bonne baise. Je fatigue vite de rester tout le temps debout, sur un terrain en pente, mais heureusement il y a pleins d’arbres auxquels je peux m’accrocher. C’est trop bien et super excitant. Je suis tellement excitée qu’à la fin, je me carresse moi-même et je réussis même à me faire squirter, pour la toute première fois de ma vie.

Crevée de cette journée intensive, mais super heureuse, j’apprécie la noix de coco sèche que le mec m’offre encore avant que l’on se quitte. Il m’aura tout offert cet après-midi. Merci à lui pour sa générosité et sa gentillesse.

7 comments

  1. Oh oui..et tu as su profiter du désistement de ton rendez-vous… C’est si bon de s’éclater ainsi alors que ce n’était pas prévu… Décidément tu ne manques jamais une occasion… De bien belles photos… Bravo à Vincent !

  2. Tu écris et tu raconte tellement bien que c’est très beau et torride. On imagine très bien. Tes compagnons d’un jour n’oublieront jamais. C’est vraiment très réussi pour une journée à la plage. Merci à Toi et à Vincent pour ces magnifiques photos. Mille Bisous.

  3. Qui pourrait te résister En te voyant je crois pas grand monde 🙂
    En tout cas celui qui n’a plus donné de nouvelle peut s’en mordre les doigts
    T’en pis pour lui
    Grosses bises et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »