Une belle rencontre hard avec … encore un italien

C’est le pur hasard, mais après le bel italien de l’autre jour je rencontre à nouveau un italien. Ce n’est qu’un hasard des rencontres libertines estivales du Cap d’Agde, mais je ne cache pas non plus que l’accent italien me fait fondre. Je le trouve tout simplement très sexy. Quand on me dit “mamma mia, bellissima ragazza“, je me mets tout de suite à quatre pattes sans qu’on doive me le demander 😉

J’ai déjà croisé le jeune homme lors de la soirée gangbang au club “La Chrysalide”, mais je ne me souviens pas vraiment de lui. Il y avait beaucoup trop de monde pour que je m’en souvienne et deuxièmement les participants étaient tous masqués. Je suis donc pardonnée.

Par contre lui a un excellent souvenir de moi et il avait passé une excellente soirée avec Glory et moi, mais il se réjouit de m’avoir pour lui tout seul. J’ai mis une petite robe toute rose que j’ai acheté à Prague. Elle est simple et sexy, idéale pour une rencontre pendant un jour d’été très chaud.

Est-ce qu’il va venir ? Est-ce qu’il sera à l’heure ? Mon italien du jour est pile-poil à l’heure au rendez-vous. Décidément ! Est-ce que les italiens auraient-ils des gênes suisses ? Quand je le vois devant moi, ses tatouages me semblent familiers, mais pas son visage, vu qu’il était masqué lors du gangbang au Club La Chrysalide.

C’est au moment où je commence à le sucer que son côté dominant se fait remarquer. Il s’amuse à me tenir la tête, à me la pousser contre lui, à me forcer des gorges profondes très baveuses. Avec son accent italien, il me traite de salope et chienne. Je veux bien être sa chienne, je suis toujours partante pour des jeux qui dérapent un peu.

On boit un verre d’eau pour rester en forme. On réserve le “vrai” apéro pour après. Je commence à m’enlacer contre lui, à bouger sur lui, le taquiner en lui offrant mes seins et mes fesses. Je me transforme carrément en “mamma” séductrice. Quand on parle de “mamma”, je préfère ne pas lui demander son âge, car je crains qu’il ait l’âge de mon fils. C’est souvent le cas de mes partenaires qui ont régulièrement la vingtaine, voir entre 20 et 30 ans. Je suis une vraie cougar, non pas que je le cherche, mais simplement parce que je profite des occasions, et si je peux encore séduire des jeunes hommes, je ne vais pas me gêner !

Je monte sur lui pour me frotter contre sa queue en érection. Je suis assise sur lui. Je le taquine. Je joue avec mon corps contre son corps. Je lui offre mes seins à lécher. Je l’embrasse, mais j’ai surtout envie de le sentir. J’ai envie qu’il me baise, maintenant, tout de suite, sans qu’il me fasse encore attendre. Il ne se laisse pas prier et me prend debout, par derrière, d’abord la chatte.

Avec sa belle queue il reste longtemps dans ma chatte. Il y a parfois des mecs qui préfèrent me baiser la chatte que le cul. Quand il décide de changer d’orifice, je comprend vite qu’il apprécie aussi énormément de baiser mon cul. 

Il me fait carrément la fête et il m’excite en me tenant la gorge, les mains et en me répétant que je suis sa salope et qu’il adore baiser des petites chiennes comme moi. Un peu de “dirty talk” est toujours le bienvenu et je t’ai déjà dit que l’accent italien me faisait craquer ?

Je bave. Mes cheveux se détachent. Mon maquillage coule. Je me bifle moi-même pour l’inciter à aller encore plus fortement. 

Il me demande de “fermer ma gueule“. J’adore cette phrase ! On ne me l’avait encore jamais faite celle-ci, du coup c’est super excitant. “Ferme ta gueule. Tu es juste là pour te faire baiser. Tu te tais et tu te laisses faire“, ose le jeune homme en me pressant la main sur ma bouche. Son comportement très machiste et son courage, son savoir-faire me font  beaucoup d’effet. Je frissonne et je suis excitée à mort. La folie du moment me fait jouir. Il me fait gicler avec ses doigts avant de reprendre la baise. 

J’ai envie de goûter son jus et je le lui demande. Je le supplie de me jouir sur le visage et la langue. Je veux tout avaler. Le jeune homme m’offre une énorme portion de sperme. J’avale tout. Je lui nettoie sa queue et je m’effondre en rigolant.

Quel début d’après-midi. On discute encore un peu de tout et de rien, avant qu’il reparte et que l’on se promette de se revoir …

Les photos (P-6093 / 52 photos) sont disponibles pour mes abonnés sur la page “photos abonnés

La vidéo sera en ligne dans les prochaines semaines 

Adeline Lafouine
administrator

Related Articles

2 Comments

  • Avatar
    poli , 12/08/2022 @ 8h41

    Oh punaise,si le jour devait arriver de se voir,j’ai pas interet a sortir la phrase magique!!!🤣..mamamiaaa..bellissima..quel culo!!!
    Regis et Andréa..

  • Enzo1944
    Enzo1944 , 12/08/2022 @ 21h00

    Che piacere il suo italiano molto affascinante e molto bello bisogna trovarne un terzo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

English EN French FR German DE Italian IT Spanish ES
error: Content is protected !!
X