Rencontre avec la “légende” Suisse, Mister Sowtoh

Je connais Sowtoh depuis pas mal de temps. On devait déjà se rencontrer il y a une dizaine d’années à Berne, mais ça n’avait pas joué au dernier moment. 

J’ai ensuite rencontré Sowtoh lors d’un gangbang en 2018 chez des amis. C’était pendant ma “pause forcée” et il n’existe que 2 photos de cette soirée, que je partage en exclusivité.

C’est d’ailleurs Sowtoh qui m’a fait une belle promotion, quand j’ai réouvert mon compte Twitter en 2019. C’était vraiment très très sympa de sa part.

C’est amusant, car en le suivant sur Twitter, si je ne le connaissais pas personnellement, jamais dans ma vie je n’aurais eu envie de le rencontrer. Il s’y montre comme un vrai pervers narcissique, hautain, trop sûr de lui, vantant sa grosse queue et rabaissant les autres mecs. Mais en vérité c’est un amour de mec ! Oups, est-ce que j’ai le droit de dévoiler ça ? Je pense qu’il ne m’en voudra pas. D’ailleurs, toutes les personnes qui me connaissent savent que je ne fréquente que des belles personnes et que les valeurs intérieures sont plus importantes que l’apparence extérieure.

Depuis des années on essaie de trouver une occasion de se revoir. Quand je retourne en Suisse, ce n’est souvent que pour quelques jours et pour revoir ma famille. Cette fin d’année je suis revenue plus longuement en Suisse et je lui propose de se rencontrer.  Sowtoh va me faire passer Noël à sa manière !

Mercredi dernier, après quelques jours en famille ou avec des amis, je me réjouis de changer d’ambiance. Je quitte Bienne pour passer la nuit à Lausanne. Comme d’habitude je suis nerveuse. Je commence même à me préparer avant de partir direction Lausanne, car je n’aime pas être stressée sur place.

En arrivant à l’hôtel à Lausanne, Vincent me demande si j’ai bien pensé au drap de lit ? Comme on va passer la nuit dans le même lit, où l’on fera des cochonneries, c’est presque incontournable d’avoir un drap imperméable. Oups, je l’ai complètement oublié. Je me mets donc à la recherche d’une femme de ménage pour lui demander un drap, qu’elle me donne sans me poser trop de questions. Maintenant tout est parfait. Monsieur Sowtoh peut arriver.

J’ai choisi une combinaison noire en résille. Je ne voulais pas faire compliqué, tout en mettant une petite tenue sexy. En partant de Bienne, j’ai hésité entre la tenue rouge et la noire. J’ai même fait un petit sondage sur Twitter. Finalement la couleur ne joue pas vraiment de rôle. La rouge serait plus tendance à Noël, mais l’idée n’est pas de faire une vidéo de Noël.

Mon complice du jour arrive en bon Suisse pile-poil à l’heure. Il arrive en plus avec deux bouteilles de bon vin blanc suisse. Mmmmh, merci. Ça me fait vraiment très plaisir. On discute, mais je suis impatiente de passer à l’acte.

J’ai spontanément une idée pour un petit scénario. Je joue sur le fait que Sowtoh a une petite notoriété sur internet et j’en rajoute une couche en expliquant qu’enfin je rencontre la légende suisse, Monsieur Sowtoh, et son incroyable queue. Est-ce que lui et sa queue vont tenir leurs promesses ou est-ce qu’il s’agit juste de rumeurs ? Je vais vite l’apprendre !

En déballant sa queue, elle est déjà à moitié en érection. Quel calibre. Je la lèche lentement et langoureusement. Elle s’offre à moi dans toute sa splendeur.  

Sowtoh est très gourmand de gorges profondes, vraiment profondes. Il me fait avaler sa queue jusqu’au bout. Il me baise ma gorge très longtemps et profondément. Il me fait baver comme jamais. Heureusement que je n’ai pas mangé, car les gorges profondes me font vomir, mais du coup juste de la bave. Quand je remarque la flaque de bave sur les draps, je remercie intérieurement la femme de ménage pour le drap de rechange.

J’adore me faire traiter comme ça. Sowtoh me fait frissonner en me tenant par les cheveux et en pressant ma tête contre sa queue XXL. Je perds le contrôle et j’adore ça.

Après la longue session de gorges profondes, Monsieur Sowtoh s’apprête à me doigter la chatte. Il me traverse l’esprit que jamais je ne pourrai gicler car je n’ai rien bu de tout l’après-midi, mais avant que je n’ai fini ma pensée, les doigts de fée de Sowtoh me font couler. Je mouille maintenant les draps encore avec mon jus.

Le coquin laisse trainer ses doigts en direction de mon cul. Mmmh, c’est bon de sentir le petit trou se faire caresser, s’ouvrir gentiment, se faire effleurer par des attouchements. Un doigt, deux, puis trois. Je n’avais vraiment pas prévu de me faire fister ce soir. Je m’étais dit que ça n’avait pas de sens ce soir car je ne voulais que profiter de sa belle queue qui bande dure. Mais, pourquoi pas ? Je lui tends du lubrifiant et sa main glisse presque toute seule dans mon cul.

Quand je remarque la facilité au niveau anal d’encaisser ça, je suis heureuse. Tu te souviens que lors de ma reprise des fists avec Brownsugar après une pause de trois semaines pour reposer mon cul, j’avais de la peine car je n’étais pas confiante. Ce soir, ce n’est que du bonheur et je lui demande de me faire du bien avec sa main, encore et encore. Il me fait jouir et gicler du cul.

Sowtoh n’arrête pas de bander, et il a maintenant envie de baiser. De sentir sa belle grosse queue dans mon cul est tout simplement trop bon. Sa queue est presque trop longue pour moi et elle a tendance à taper au fond de mon cul. Je me tords un peu selon la position, mais c’est juste excitant. J’adore.

Il me baise mon cul bien dilaté, humide et ouvert. Je me fais tourner dans les sens. Sowtoh me fait encore jouir avec sa queue qui bouge si intensivement dans mon cul. C’est un gentleman qui adore prendre son pied mais qui fait passer le plaisir de la femme avant le sien. C’est juste un moment exquis.

Comme mon complice a des mains assez petites, j’ai envie d’essayer un double fist et je lui demande de me faire ce plaisir, ainsi que des fists marteaux (Hammerfist). Il me boxe mon cul. J’adore voir et sentir ça. Je ne pousse les limites pas trop loin, car je veux préserver mon cul. Je pars à Prague dans deux semaines. Mon « outil de travail » doit garder sa grande forme, mais de remarquer que j’encaisse sans le moindre souci me rassure énormément.

Sowtoh a besoin de souffler un peu. C’est compréhensible car il fait chaud dans la chambre et notre petite sauterie est très sportive. Après un verre d’eau, je lui demande ce qui l’excite le plus pour le faire rebander et qu’il puisse jouir ?

Et si je lui faisais un petit show ? On est à moitié en train de rigoler, quand le mot « spectacle » sort de ma bouche. J’ai immédiatement mon esprit d’enfant en moi qui ressort. Je me couche sur le sol pour faire un spectacle de …. marionnettes avec mes mains. Une grosse rigolade, quoi ! Sowtoh me confirme « j’ai débandé, c’est bon ! ». Ah bon, les spectacles de marionnettes le fait bander ??

Nous nous écroulons de rire, mais je me reprends vite. Je sais que rigoler est la meilleure façon pour surtout ne plus jamais bander et ne pas jouir.

Sowtoh reprend son péché mignon avec des gorges très profondes et baveuses. Mmmmh, c’est bon. Je le suce et je m’occupe de ses couilles en le branlant. Il se branle également lui-même pendant que je lui lèche ses couilles pour finalement m’offrir son sperme sur ma langue. Je déguste son jus et lui lèche sa queue jusqu’à ce qu’elle soit bien propre. Quel début de soirée !

On a mérité une douche et j’essaie de me refaire une beauté, car j’ai tout le visage complètement défait par toute la bave que j’ai laissé échappé.

On décide d’aller manger ensemble dans le restaurant de l’hôtel. Au menu ça sera une bonne fondue suisse, accompagnée de discussions très sympa. Je ne vois pas passer le temps.

Merci Sowtoh pour cette soirée, pour ta gentillesse, ton savoir-faire et ta générosité. Une légende et un gentleman.

Les photos de la rencontre (P-6134 / 30 photos) sont disponible sur la page “PHOTOS ABONNÉS

La vidéo de la rencontre sera disponible le 1er janvier dans l’ESPACE ABONNÉS

Adeline Lafouine
administrator

Related Articles

4 Comments

  • Avatar
    heinnapp , 29/12/2022 @ 14h40

    Wow… I can only repeat again: Your blog posts are a real treasure trove… always a great read, all in one and at the same time: inspiring, informative, arousing…💓👍
    … and your account of your meeting with the “legendary” M Sowtoh shows once more that you’ve a great knack to always motivate your lovers (and yourself) to special performances 🔝🔥😈👌🏻

    • Adeline Lafouine
      Adeline Lafouine , 04/01/2023 @ 10h40

      Danke lieber Hein! Ja also der Titel “Legende” habe ich ihm natürlich nur zum Spass vergeben. Ich weiss nicht, ob du ihm auf Twitter auch folgst, aber er hat einen Stil, der komplett aufgeblasen daherkommt, aber was nur eine Etikette ist. Ich musste ihn daher ein bisschen hochnehmen 😉

  • Avatar
    Bernard , 31/12/2022 @ 7h18

    Toi aussi tu es une legende suisse plus que legendaire. Au.moins aussi connue que Guillaume Tell. Bonnes fêtes. Je t’adore.surtout ne change rien pour 2023.

    • Adeline Lafouine
      Adeline Lafouine , 04/01/2023 @ 10h42

      Ha ha alors ça je ne sais pas ! Mais bien sûr, “la légende”, c’est avant tout pour rire. Sowtoh ne se prend pas tellement au sérieux comme il le prétend sur les réseaux média, et cela m’a inspiré de rigoler un peu sur le sujet. J’aime bien le deuxième degré 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
X