Gangbang à la Factory

Je passe 3 jours très intenses à Paris ! Après la rencontre très hard de dimanche avec 3 mecs, mon rendez-vous coquin avec un fan lundi, j’ai encore quelque chose de prévu mardi.

Un gangbang chez Z.,  derrierelerideau.com, dans sa fameuse Factory à Bagnolet. Après le gangbang au Club La Chrysalide, qui était trop cadré pour moi, j’avais envie d’un gangbang qui ressemble à un joyeux chaos, une fête du sexe, pleins de queues rien que pour moi 🙂

Le matin, je suis comme toujours hyper nerveuse. Vincent a envie de prendre un petit-déjeuner pendant la sortie de Yoshi. Pour ma part je me contente d’une tasse de thé. En rentrant à l’hôtel je choisis ma tenue pour le gangbang. Je décide de faire simple, juste avec des collants en résille sous une petite robe. Dans le feu de l’action, mes dessous survivent rarement longtemps. 

Je me rends en voiture à la Factory avec tous les bagages dans le coffre car je rentre au Cap d’Agde directement après le gangbang.

Par rapport à la dernière fois, j’arrive avant les participants sur place. Je ne sais pas ce qui est mieux, d’arriver quand tout le monde est là et ne pas avoir le temps de réfléchir ou d’avoir le temps de dire bonjour à tout le monde – ce que j’apprécie énormément – mais du coup ça me rend de plus en plus nerveuse au fil des arrivées.

Je tourne en rond. Je n’arrive plus à rester en place. Le hall d’entrée se remplit, se remplit encore et encore. Il y a des visages connus, des inconnus. Mon cerveau s’arrête un moment. Je souris. Je rigole mais c’est juste pour cacher ma nervosité. 

Cette fois on change complètement le déroulement. Je descends au sous-sol avant tout le monde. Aujourd’hui c’est Vincent qui filme le gangbang.  Les dernières fois il avait délégué le tournage à un autre cadreur. On va retrouver les plans habituels à mes films. Je suis super heureuse de l’avoir près de moi.

On profite pour filmer une petite intro. Je me caresse sur le matelas et en même temps je chauffe les premiers participants qui arrivent gentiment du hall d’entrée et qui observent à distance.

Je n’en peux plus. Je veux que ça démarre. Je fais signe aux mecs de se rapprocher. Ils ne se laissent pas désirer. Je me retrouve rapidement entourée de tout le monde. Quand je commence à sucer les premières queues, ma nervosité redescend. J’apprécie tous ces corps autour de moi.

Je suis à quatre pattes. Les premiers participants qui bandent commencent à me baiser. Je me fais prendre à tour de rôle la chatte et le cul avec toujours une queue dans la bouche. Je ne sais plus où sucer, où caresser, ou où offrir mes orifices chauds, tellement il y a de monde autour de moi. J’adore cette situation.

On ne retrouve pas la même ambiance pendant chaque gangbang. Cela dépend toujours des participants. Aujourd’hui, il y a moins de complicité entre les mecs. De temps en temps je dois dire à ceux qui ne bandent pas de laisser la place aux autres et à ceux qui baisent non-stop ou qui restent devant ma bouche de faire circuler un peu.

L’idée d’un gangbang est de tourner, de baiser et se faire sucer à tour de rôle. Aujourd’hui il n’y a pas non plus les “hardeurs” qui amènent souvent les autres complices dans une ambiance hard. Cela ne dérange pas du tout, au contraire. C’est très agréable de vivre pour une fois un gangbang “classique”. De la bonne baise, des fellations à gogo et beaucoup de sperme !

Je me fais prendre dans tous les sens. Le fait de me retrouver à disposition pour tous ces mecs m’excite à fond. C’est une situation qui me fait vraiment exploser, entre mes cuisses mais aussi dans ma tête.

À la fin, le gangbang vire en bukkake. Tout à coup, tout ceux qui n’ont pas encore jouit se branlent autour de moi pour venir gicler sur mon visage, ma langue ou mon corps. Ma tête est couverte de sperme. À un moment donné, un des participants fait rire tout le monde avec son attitude pour jouir très expressivement. L’ambiance est sympathique et chaleureuse.

Je m’écroule complètement souillée, mais super heureuse. Je crois que tout le monde a pris son pied et je remercie chacun d’avoir réservé sa pause de midi pour moi …

Le film du gangbang sortira le 27 mai 2022

Je tiens à préciser que les gangbangs que je fais sont purement “libertins”. C’est juste pour mon plaisir ainsi que celui des participants. Je ne suis pas payée. Il n’y a pas d’acteurs, juste des mecs qui veulent profiter du moment et baiser. Les gangbangs sont filmés pour pouvoir partager les images sur mon site. 

À aucun moment, Vincent donne des directives aux participants pour pouvoir mieux filmer ou réaliser une vidéo + professionnelle. La vidéo reflète exactement ce qu’il se passe pendant le gangbang. Parfois c’est un peu bordélique, souvent Vincent n’arrive pas à tout filmer, car il y a trop de monde autour de moi. Pour moi et les participants c’est beaucoup plus intéressant de vivre ce genre de gangbang qu’une mise en scène professionnelle, où il faudrait diriger les mecs. J’aime l’authenticité de ces moments.

J’espère revivre ce genre de moments très prochainement et de les partager avec vous. Ce sont de vrais et authentiques moments de folies libertines. Vivement le prochain !

Adeline Lafouine
administrator

Related Articles

3 Comments

  • Avatar
    André , 11/05/2022 @ 21h46

    Très belle en vert 🙂
    Même si on a envie d’arracher rapidement ces vêtements

  • Avatar
    poli , 12/05/2022 @ 11h59

    Moui…re bonjour…
    Vous revenez pour quoi au sein de mon cabinet..allongez vous une fois de plus et….racontez moi encore vos plaisirs intenses,voir..débridés..
    (1h plus tard…)
    Vous réglez comment?🤣😘
    Régis,l’eternel fan number….one!!!

  • Jafar
    Jafar , 16/05/2022 @ 15h03

    👏👏😋😋👏👏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

English EN French FR German DE Italian IT Spanish ES
error: Content is protected !!
X