Je suis comme avant chaque rencontre ou tournage impatiente, nerveuse et excitée. C’est un mélange de sentiments bizarres. D’un côté, je sais plus ou moins ce qui va m’attendre, je connais les personnes qui seront sur le tournage et depuis le temps je connais aussi les pratiques, mais j’ai toujours cette peur en moi de ne pas être à la hauteur, de ne pas assurer, de ne pas être prête, de ne pas être assez belle, pas assez bonne. C’est plus fort que moi et c’est impossible de lutter contre ça. En même temps cela reste sûrement mon moteur et me donne cette énergie pour assurer toute une journée de tournage, surtout avec les pratiques hards que je fais. Mercredi matin, je me réveille aux aurores et je suis prête beaucoup trop en avance. Je n’arrête pas de tourner en rond toute la matinée.

Je ne sais pas non plus quelle tenue choisir et comme d’habitude je prends trop de choses avec moi. Dans l’incertitude j’aime bien avoir le choix. Sur place, le fait de me faire coiffer et maquiller pendant une bonne heure m’aide à me détendre un peu. La maquilleuse tchèque me crée à nouveau un look kitsch à la russe. Je dois avouer que je commence à m’y habituer, mais il est certain que ça ne conviendrait pas à un usage quotidien au Cap d’Agde 😉

Joaquim, le réalisateur, aime ma première proposition de tenue et je ferai donc la scène dans un corsage violet que j’ai depuis très longtemps, mais que je n’ai pas encore porté souvent. C’est marrant, car les tournages à Prague me font ressortir des tenues oubliées dans mon armoire à force de chercher des couleurs inédites pour les différentes scènes que je tourne.

On discute du scénario qui n’est pas compliqué. Le but est avant tout de s’amuser. Je commence à m’amuser avec des sextoys que j’ai amené. Ce sont d’ailleurs des cadeaux que j’ai reçu de la part d’internautes qui suivent mes aventures : Le double-gode que m’a offert Karl, le gode en forme de fist que j’ai reçu de @ConteEzio, ainsi qu’une quille que j’ai reçu de la part de Maître Patrick Le Sage. Ils sont tous magnifiques et surtout d’un bon diamètre. Je commence à me dilater mon cul avec ma main. Je me fiste moi-même, puis je m’élargis à l’aide de deux mains. Une fois bien ouverte, c’est Joaquim qui me sert d’assistant et qui m’introduit d’abord le gros double-gode. Il me met tellement de lubrifiant que celui-ci glisse sans problèmes dans mon cul. C’est bon et excitant de le sentir. Il me baise ensuite avec la quille. Celle-ci est plus large en diamètre et tient bien toute seule dans mon cul avec sa forme en poire. Joaquim me demande de la faire ressortir toute seule en poussant du cul. C’est marrant de le faire et je crois assez excitant à voir. Parfois j’aimerais avoir un miroir en face de moi pour contempler la vue, surtout par curiosité …

Le dernier jouet qui trouve son chemin dans mon cul est le sextoy en forme de fist. Joaquim me baise intensivement le cul avec celui-ci. Il remplace ensuite la main artificielle avec la sienne, qui est plus grosse. Oh là là, il me fait décoller grave, surtout quand il me baise avec les mains à tour de rôle. Il entre et sort avec le poing droit, ensuite avec le poing gauche, et ainsi de suite plusieurs fois. Comme je suis bien dilatée à cause des sextoys, ce n’est que du plaisir. Je décolle et je suis déjà toute essoufflée quand les deux autres complices nous rejoignent.

Je prends mon souffle pendant quelques minutes, avant que nous nous amusons à quatre. Les trois beaux blacks me font avaler leurs grosses queues jusqu’aux couilles et les gorges profondes qui suivent me font baver. Je me fais ensuite démonter le cul à tour de rôle. Je sens que je viens de prendre cher avec les godes et la main de Joaquim, mais j’adore me faire remplir le cul encore par les queues, et surtout me faire dilater un maximum quand ils s’apprêtent à me faire une triple anal. C’est dingue comme sentiment, un vrai délire, le sommet de l’excitation. Les doubles s’enchaînent avant et après la triple, mais que pour mon cul. Ma chatte ne prendra pas une seule queue de l’après-midi. C’est un scénario sur mesure pour moi. L’ambiance est formidable. Nous prenons tous notre pied. C’est à la fois hard, intense, mais aussi joyeux, un peu foufou et très amical. Je suis aux anges.

On pourrait croire que plus intense n’est pas possible, mais pourtant. Le moment le plus fort arrive vers la fin. J’ai parlé la dernière fois de la possibilité de remplacer le fist avec la main par un pied. Mes complices ont bien retenu ma remarque et ont tout prévu pour l’essayer aujourd’hui. Un des trois se dévoue et se met un préservatif sur le pied. La situation fait rire tout le monde, et moi je suis toute excitée mais aussi curieuse. Est-ce qu’il rentrera? Je ne l’ai fait qu’une ou deux fois dans ma vie et cela il y a longtemps. Mes craintes s’avèrent inutiles. Je suis couchée le cul vers le haut, la tête en bas, et le mec m’introduit son pied dans mon cul. Il entre bien, mais je sens que c’est un bon diamètre, plus épais que la main. Je l’encourage à y aller. C’est bon. Je n’ai pas envie que ça s’arrête. La seule chose qui me dérange c’est que j’ai tendance à glisser sur le sol, à cause de la quantité de lubrifiant qui s’est étalé un peu partout. Le mec, qui me fait plaisir avec son pied, le pose alors sur le sol afin que je puisse m’accroupir sur lui et le prendre dans mon cul pendant que je suce les deux autres acteurs. C’est trop bon, trop incroyable, et ça me fait quitter le sol. Et pas que moi. Les trois mecs me jouissent finalement tous les trois sur la langue.

Je ne croyais vraiment pas que ça serait possible d’augmenter encore l’intensité et la folie des tournages chez Joaquim, mais apparemment tout est possible. Cela promet pour les futurs tournages !

J’ai passé un superbe après-midi dans une ambiance de tonnerre. Joaquim nous invite avec les acteurs à dîner dans un restaurant grecque. Comme je ne tourne pas le lendemain, je profite pour me goinfrer un peu, avec du hummus comme entrée et une moussaka comme plat principal. Miam. MERCI à tous et vivement une prochaine rencontre.

https://videopress.com/v/1yB4u0uV?preloadContent=metadata

0 comments

  1. Super récit, et seuls quelques uns et unes savent que l’on peut aller encore et toujours plus loin dans l’anal. Surtout si on y ajoute du bdsm 😈😊.
    Encore merci pour ce super blogue. Si seulement il pouvait mettre en relation les hommes et les femmes qui ont la même vision de la sexualité du plaisir et des jeux.

  2. pfffiooouu que dire a part que plus sa va plus tu m’épate tu es une vrai performeuse il en a de la chance se sacré vincent 😊 😊 😊 .

  3. L’art et la manière de prendre ton pied … heu non son pied :):)
    Tu es magnifique dans cette couleur et terriblement sexy le corsage dégrafe !
    10 000 et 1 kiss 💋😘💋😘

  4. Superbe récit, magnifiques photos et très belle vidéo. J’adore quand tu te fais détruire ton cul (qui est superbe 😉). Vite d’autres vidéos et récits 😋😋😋

  5. Merci d’être revenu et de nous faire partager tes expériences tu es toujours au top
    Si quelqu’un peut me dire si on peut accéder à wyylde avec paypal

  6. Bonjour Adeline, sublime en poupée russe. Ca te va très bien. Encore une magnifique prestation avec des acteurs a ta mesure. Dommage que tu.n’aies pas tourne avec une autre fille. Gros bisous.

  7. Encore une superbe performance d’Adeline! Dommage que LP n’ait pas encore mis cette vidéo en ligne. Refaites nous SVP plein d’autres vidéos de ce genre en 2020, avec des blacks TTBM et de la double/triple anale à volonté! Bisous coquins. Paul Durand.

  8. Bonsoir Adeline tjr aussi agréable à regardé. Bon anniv à Vincent. Profite bien en amoureux pour ton voyage. Biz. Ditch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »