Aujourd’hui j’ai à nouveau un rendez-vous matinal. 10h30 pour une rencontre libertine avec tournage. Je mets donc le réveil à 7h30 pour me préparer, avoir le temps de sortir Yoshi et être prête et nickel quand mon invité sonnera à la porte. Cela ne me dérange pas de me lever tôt pour une rencontre, au contraire. Je préfère une bonne baise avant midi que le soir. J’adore ce sentiment qui m’accompagne ensuite le reste de la journée. Un mélange de satisfaction que la journée ait bien commencé et de décontraction. Quand j’ai une rencontre le soir, je suis nerveuse toute la journée …

Le jeune homme est un complice que j’ai déjà rencontré plusieurs fois. Je sais déjà que je vais prendre cher, mais je ne sais pas encore à quel point ! Il est en pleine forme, car à cause de confinement il n’a pas fait de rencontres libertines depuis plusieurs semaines.

Pendant le confinement, je continue de faire des rencontres avec des personnes de confiance pour produire des vidéos et alimenter mes différents sites et pages, qui me permettent de vivre de ma passion et de partager mes aventures avec vous. cqfd 😉

Il est aussi impatient que moi et quand il découvre ma tenue, il n’arrive plus à attendre. Quand il m’embrasse, mes mains découvrent sa grosse érection sous son pantalon. Il bande déjà comme un taureau. Le coquin me prend par les cheveux et me dirige vers le lit. Il me demande si je veux être sa chienne aujourd’hui ? Bien sûr que oui, je ne veux que ça, être sa chienne, son objet. J’ai envie qu’il profite de moi.

Je commence de le sucer en étant à quatre pattes sur le lit. Je le prend très profondément dans ma gorge et ma bave coule de suite sur sa queue. Il me dit avoir envie de jouir de suite sur ma langue une première fois avant de continuer de s’occuper de moi. Il est sérieux ? Je remarque qu’il ne rigole pas. Je me mets donc devant lui à genoux, je le suce encore bien profondément et baveusement, avant qu’il ne me demande de me lever pour me prendre avec quelques coups bien forts et profonds, avant de continuer de baiser ma gorge et de m’offrir son jus sur la langue.

Si à ce moment-là, beaucoup d’autres mecs seraient fatigués d’avoir joui, mon complice vient tout juste de s’échauffer. Il ne débande même pas et continue directement à me baiser le cul. En doggy, il me tient par mes poignets et mes cheveux, pour me défoncer comme j’adore. Encore et encore. Je le suce à nouveau. Je monte sur lui pour me faire plaisir à mon rythme, comme si je montais un poney. C’est plutôt un étalon qu’un poney ! Je suis si excitée que je sens que je vais gicler bientôt. Je me retire de lui pour me doigter moi-même et finalement je lâche tout. Je squirte directement sur lui. Il est tout mouillé, le pauvre. Pour me faire pardonner, je le lèche comme une chienne. J’aspire mon propre jus jusqu’à la dernière goutte. Mon complice baigne quasiment dans une flaque qui s’est formée sous lui. Je lui propose une serviette, mais il rigole juste que ce n’est pas grave.

Il continue à me baiser avec sa bonne queue. À un moment donné, il commence à fatiguer un peu. Heureusement, et c’est presque rassurant, car sinon il serait carrément surhumain. Je lui propose une pause « fisting » pour qu’il reprenne ses forces.

Il s’occupe de mon cul avec sa main. Mmmmh, j’adore sentir sa main disparaitre jusqu’au poignet et bouger ensuite dans mon cul. Je dois le freiner un peu pour le fist comme souvent mes partenaires. J’aime surtout les mouvements plutôt lents lors d’un fist. Les mecs y vont parfois comme des marteau-piqueurs, et franchement ce n’est pas le summum des sensations fortes, en tout cas pas pour moi. Je le guide donc et il trouve finalement le bon rythme. Je le demande de me fister en double avec sa main et mon gode en forme de main. Il s’exécute, mais ne s’arrête pas là. Dans mon cul se trouve le gode, sa main et sa deuxième main s’occupe de ma chatte. Oh mon dieu, ça c’est intense. La pure folie. Je sens monter mon plaisir et pour la deuxième fois je gicle abondamment. J’inonde à nouveau tout. Le lit était peut-être à moitié mouillé, mais là l’autre moitié y passe aussi.

Vous pouvez retrouver toutes les photos hard, notamment des fists sur mes comptes ONLYFANS et SWAME.

J’ai à peine le temps de reprendre mes forces, qu’il est à nouveau en forme, et me baise à nouveau mon cul dilaté par les fists. Ce jeu l’a tellement excité, qu’il jouit dans mon cul.

Mais si maintenant on pourrait croire qu’il est vraiment fatigué, il est toujours en forme. Il continue de me baiser sur le dos, cette fois-ci la chatte. Finalement il me jouit une troisième fois dans la chatte. Il est complètement déchainé.

Qu’est-ce qu’il m’a excité. Je suis tellement chaude moi aussi, que j’ai encore envie de squirter. Là, Vincent a une idée tordue. Vraiment très très tordue. Il me tend un verre de champagne et me demande de squirter là-dedans. Mon complice coquin m’assiste avec ses doigts doués et me fait encore gicler. Quelques gouttes se perdent dans le verre et je bois tout. Il y en a quand même une bonne gorgée. Je n’ai jamais fait ça. De me sentir si chienne et un grain perverse me fait bien rigoler. Quelle rencontre.

Nous nous détendons autour d’un apéro que mon invité a amené. Au cours de la discussion, nous parlons de mes amis, mes voisins coquins. Il parait qu’il est en contact depuis longtemps avec eux sur Wyylde. Quel hasard. Le monde des libertins est vraiment petit. Comme je sais qu’ils doivent être chez eux, je leur demande spontanément s’ils n’ont pas envie de prendre l’apéro avec nous, et d’enfin faire connaissance de mon complice du jour. Ils sont de suite partant. Nous nous rendons chez eux pour la suite. Une suite qui ne restera pas très sage.

À suivre …

3 comments

  1. Punaise..je viens d apprendre que tu etais en terre helvetique???dit moi le..on aurait bu un verre avec ton yoshi..vincent et moi avec ma.miss..sniffff…on aurait degusté de bons chocolats de chez Durig!!!NA!
    Regis et Andrea..

  2. Récit épique et exaltant de l’abandon aux délires sexuels… comme tu sais si bien l’écrire (et le faire!). Petite vidéo sympa, mignonne, sexy… irrésistible tentation au plus beau péché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »