Avec mon complice, qui est venu me rendre visite en cette fin de matinée et qui m’a fait jouir et squirter un max (lire précédent article), nous avons décidé de continuer l’apéro chez mes amis, un couple libertin. Ils sont enchantés que l’on passe à l’improviste et que je leur présente mon complice, qui est en contact avec eux depuis pas mal de temps sans concrétiser ou sans conclure, comme diraient Jean-Claude Dusse dans « Les bronzés font du ski ». Je dois préciser qu’en général, je refuse de jouer les intermédiaires, mais aujourd’hui tout joue, le feeling, les complices, le temps.

Mes amis libertins font connaissance avec mon complice. On papote, on discute autour de verres de rosé et de petites choses à grignoter. Mon complice du jour aborde les photos que nous avions faites récemment dans le restaurant de mes amis et qu’il a vu sur les réseaux sociaux. Je lui explique que c’était fait avec les tenues de Madame, qu’elle m’avait prêté pour un essayage coquin. Il ne se démonte pas et dit qu’il aime bien les essayages coquins. Mmmmmh, on comprend très vite où il veut en venir. « Tu veux voir à quoi ça ressemble? ». Pas de soucis ! Mon amie libertine part chercher des tenues très sexys et nous prenons la pose devant l’objectif de Vincent dans la cuisine du restaurant.

Cette séance photo improvisée chauffe le mari du couple, ainsi que notre invité. Ils ne restent pas longtemps de côté dans le rôle de spectateurs …

C’est de plus en plus chaud. Vous vous souvenez que mon complice a déjà jouit trois fois ce matin ? Cela ne l’empêche pas de rebander de suite. Surtout quand je m’occupe de mon amie en la caressant et la léchant. Il ne peut pas rester tranquille. Il s’occupe à son tour de sa belle chatte, avant que l’on ne s’occupe à deux de son érection. Sa queue est tout de suite bien dure comme s’il n’avait pas encore baisé aujourd’hui.

Il est maintenant prêt à prendre mon amie sur la table de cuisine. Je lui laisse volontiers la place, car j’ai déjà pris très cher ce matin. Du coup, je me tourne vers le mari du couple pendant qu’elle se fait démonter à côté de nous. À quatre pattes, je le suce langoureusement.

Nous nous amusons longuement dans la cuisine du restaurant. Je suis à nouveau toute excitée et le mari du couple me fait encore gicler avec ses doigts. Oh là là, je mouille carrément tout le sol. Ce n’est certainement pas très conforme aux normes d’hygiènes de restauration, mais comme les restaurants sont fermés en ce moment, il aura le temps de tout remettre en état. Oups, j’ai dû perdre au moins dix litres sous forme de squirt depuis ce matin !

Mon amie libertine a bien pris son pied à son tour et a également eu son squirt. Décidément, il faudra passer l’éponge à la cuisine …

Nous nous reposons en continuant où l’on en était avant cette intermezzo, c’est-à-dire à l’apéro. En fait, pas tout le monde. Mon complice du jour et mon amie ne sont toujours pas rassasiés et continuent de s’amuser sur une banquette pendant que je trinque avec le mari du couple et Vincent. Pour rigoler, je prends des photos en mode « paparazzi », car je ne peux vraiment plus me joindre aux jeux sexuels. Je suis fatiguée de ma journée et hyper heureuse de prêter mon complice à mon amie 😉 Il va encore la faire jouir et re-jouir. Il a vraiment mangé un tigre au petit-déjeuner ce matin. Quelle journée !

1 commentaire

  1. J’adore ton style de narration… on y serait presque.. Il ne manque que l’humidité de vos chattes squirteuses ou de vos anus luisants.
    On adore, tu as un appétit d’ogresse !!!
    Bisous à toi Adeline et ton petit monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »