Je prépare la sortie officielle de mon livre qui est prévue le 23 juin 2020. Comme le livre sera en vente dans toutes les librairies, j’ai créé un site dédié à mon livre car je ne veux pas envoyer les lectrices, les lecteurs directement sur mon site « www.adelinelafouine.com ».

Le site de mon livre s’appelle www.faislebienetlaissedire et je le trouve très classe. J’adore.

À l’occasion de la mise en ligne de mon site, j’ai également fait un petit interview explicatif.

Bonjour Adeline, pourquoi avoir écrit ce livre ?

Quand un journaliste a déclenché l’avalanche médiatique autour de ma personne en août 2014, j’ai vécu des moments très difficile. Il a amené ma vie secrète sur la place publique, alors qu’elle n’était destinée qu’à un public averti.

Pour protéger mon fils, ma famille, mes proches, j’ai décidé de faire l’autruche et de ne répondre à aucune demande d’interview pour raconter ma version des faits. C’était la seule et meilleure solution pour continuer de vivre. En même temps j’étais malheureuse durant ces années, car j’aurais eu envie de répondre à toutes ces personnes qui m’ont jugé sans me connaître et surtout défendre ma liberté d’être moi-même.

Aujourd’hui mon fils est adulte et mène sa propre vie. Cette histoire n’a plus le même impact sur lui. J’ai donc décidé d’enfin être libre et de raconter toute la vérité sur ma vie.

Que vais-je vais trouver dans ton livre ?

La première partie du livre raconte comment j’ai vécu l’histoire déclenchée par mon tweet sexy depuis ma place de travail, comment j’ai géré la situation et comment je m’en suis sortie.

La deuxième partie raconte ma vie de libertine que je mène depuis que j’ai vingt ans. J’ai déjà eu des retours des premiers lecteurs, notamment de lectrices, que certaines scènes de mes aventures que je raconte seraient trop dures, voir choquantes.

Je suis consciente que mes pratiques ne sont pas communes et peuvent interpeller. Est-ce que j’aurais dû écrire une version soft et/ou zapper certains passages ? Peut-être. Mais en même temps, cela aurait fausser mon histoire. Cela fait partie de ma personne, de ma nature. D’un côté, je suis cette employée sage, une maman poule, une femme joyeuse qui adore rire et qui ne se prend pas au sérieux, mais cela ne m’empêche pas d’avoir des fantasmes très hard et des envies qui virent dans le masochisme. J’avais justement envie de montrer ces côtés de moi et démontrer qu’être une maman douce et aimante n’empêche pas de vivre ses fantasmes sexuels. Le BDSM n’est pas uniquement réservé à des personnages d’un cercle fermé « underground».

Pour moi, défendre le droit des femmes, c’est aussi ça. Encore trop de gens ont tendance à penser que « ça ne se fait pas en tant que mère de famille ». Est-ce que les femmes perdent le droit de vivre une vie sexuelle hors norme dès le mariage ou l’accouchement ? Non, je ne le crois pas.

14 comments

  1. Whouaouuu….ça c’est bien dit dans tes dernières lignes..et paffff…
    PS…le plexyglass au milieu du lit n’a pas resisté!🤣

  2. Chère Adeline tu as parfaitement raison : il faut être soi-même et ne pas se cacher derrière des préjugés, des faux-semblants pour « plaire » à une société fade, hypocrite et policée. Je soutiens ton combat !

  3. Adeline,
    Cela fait maintenant quelques années que je suis sur un site connu vos péripéties pour mon plus grand plaisir.
    J’ai été atterré de l’attaque et de votre lynchage sur la place public.
    Fort heureusement vous avez été la plus forte, non sans y perdre malheureusement un certain honneur.
    À ces personnes bien pensantes, arrêtez de confondre vie public et vie privé.
    Ce que chacun de nous fait de sa vie personnelle ne vous regarde en rien.
    Je vous souhaite de continuer vidéos et récits de vos escapades pour tous ceux qui trouveront plaisir à vous regarder et lire.
    Cependant, une petite question me vient à l’esprit.
    Est-il possible de se procurer votre livre au format électronique ?

    Bien à vous et tout de bon.
    Loup4174

  4. Un livre superbe et agréable à lire. Un retour sur une injustice provoquée par la presse. Ne riez pas cela peut vous arriver. Ils auraient pu créer des dégâts bien pire si ADELINE n’avais pas bien réagit. Ici, les méchants se cachent derrière « la liberté de la presse ». C’est tellement facile et lâche. Après l’évolution de la vie sexuelle d’ADELINE, cela ne regarde qu’elle et son mari. Ils n’ont jamais forcé personne à les suivre. Ils ont partagé et donné du bonheur. Je n’aime pas faire du vélo. Ce n’est pas pour cela que je condamne tous les cyclistes amateurs passionnés. Merci ADELINE pour ce grand livre qui nous permets de te connaitre un peu mieux. Tous mes voeux de succès.

  5. tu devrais preciser sur le site que ton livre est egalement disponible sur Apple books, c’est pratique pour beaucoup 🙂
    Je viens de le commencer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »