Mercredi soir, Vincent m’annonce qu’il a réservé une nuit dans un superbe mas, près de Barjac en Ardèche, pour mon anniversaire. Je connais déjà le lieu, car nous y avons déjà passé plusieurs nuits dans une des chambres avec jacuzzi privatisé. Je suis hyper heureuse en me remémorant les moments passés dans le mas.

Nous partons de bonne heure jeudi matin pour pouvoir profiter de la journée. On s’arrête autour de midi à Goudargue, un village pittoresque. Pour une fois que je peux écrire le mot « pittoresque ». Je me souviens encore exactement de la page du livre d’école qui m’a fait apprendre ce mot à l’âge de 12 ans. Je trouve ce mot trop beau, je ne sais pas pourquoi. On se promène dans le village, et surtout on mange dans un bistrot au bord du canal qui traverse tout le village. Je le redis pour mon plaisir : L’endroit est vraiment pittoresque.

À la sortie du village, nous faisons juste quelques pas pour retrouver l’Èze, la rivière qui traverse la région. L’eau est très calme et Yoshi peut donc courir dedans sans soucis. Il adore. Il est tout fou et je n’arrive presque plus à le freiner.

Je profite aussi pour faire une photo coquine. Le pêcheur derrière moi n’a rien vu. Il préférait ses poissons.

On arrive alors au mas, où nous allons passé la nuit. C’est vraiment un lieu magique, au milieu des champs de lavandes. On décide de profiter directement du jacuzzi. C’est vraiment la première chose à faire. Vincent et moi avons déjà passé des moments très romantiques et très coquins dans ces jacuzzis. Nous nous imaginons donc que Yoshi se promènera dans le petit jardin privatisé. Juste au cas où, je lui laisse quand même son harnais.

Nous faisons quelques photos coquines, je prends mes aises dans le jacuzzi, et … plash! Yoshi saute sans hésiter dans l’eau. Il adore l’eau ce petit clown et commence à nager. Ce n’est pas possible pour nous, notre intimité voulue et aussi pour l’hygiène de l’eau. On le remet dehors, en lui expliquant qu’il doit rester à l’extérieur. Je ferme à nouveau les yeux, juste quelques secondes. En les rouvrant … il n’y a plus de Yoshi dans le jardin. Mais où est-il passé ? Paniquée, je sors de l’eau, je me rhabille, je fais le tour du bâtiment, toujours pas de Yoshi. Juste avant de m’inquiéter vraiment, un papa d’une famille me le ramène avec un grand sourire depuis la grande piscine de l’hôtel. Yoshi, le petit malin a couru vers le bassin des enfants pour se baigner et jouer avec eux.

Voilà il est maintenant condamné à la laisse, bien attaché à la table de la terrasse, pendant que nous profitons encore du jacuzzi. Mais honnêtement, le romantisme s’est un peu envolé. Surtout quand après le jacuzzi, je prends ma douche et que Yoshi m’accompagne sous la douche 😉

Avant le dîner, nous faisons une petite promenade dans le but de fatiguer Yoshi …

Le dîner est superbe. Il y a beaucoup de monde, mais le service est impeccable, le repas succulent, et Yoshi un petit ange, enfin 😉 Comme souvent je me promène en short, shirt et basket, je suis très heureuse d’avoir une occasion de mettre une belle robe et de me pimper.

En rentrant direction la chambre, je fais un détour pour la dernière promenade de Yoshi et encore quelques images coquines 😉

Vendredi nous partons direction Aiguèze, encore un petit village pittoresque 😉 Et … il commence à pleuvoir. Pas une petite pluie, il pleut carrément des cordes. C’est la première fois depuis des mois que nous revoyons de la pluie, et pour Yoshi c’est carrément sa toute première pluie. Dans sa jeune vie, quand il y avait quelques gouttes au Cap d’Agde, c’était pendant la nuit. Comme il adore l’eau, il est excité comme une puce. Tous les gens qui se trouvent au village cherchent des abris, et moi je cours avec mon petit chiot sous la pluie, de flaque en flaque. Il n’en peut plus. Il sautille et essaie même d’attraper les gouttes avec sa bouche.

L’idée initiale était de continuer notre route et de nous rendre en Suisse pour fêter mon anniversaire. Mais il y a plusieurs facteurs qui nous ont fait changer d’avis. La décision de la Suisse de mettre la France sur la liste rouge concernant le Covid n’est pas encore claire, Vincent souffre d’une crise de mal de dos, et surtout ils annoncent de la pluie pour tout le week-end. J’avais envie d’aller marcher dans les montagnes, la fête de famille aurait eu lieu à l’extérieur, Covid oblige. Nous prenons donc le coeur lourd la décision de faire demi-tour et de regagner le Cap. La Suisse attendra jusqu’à ce que tout joue …

3 comments

  1. Beau reportage touristique judicieusement épicé de quelques photos élégamment polissonnes. Quel plaisir de découvrir du pays au gré de tes lignes… et redécouvrir tes courbes joliment décorées !
    Une petite remarque : quel con ce pêcheur ! Je suis moi-même pêcheur mais entre mon flotteur et une charmante sirène, le choix eût été vite fait.
    Entre pêcher et pécher… aucun doute, je choisis la tentation !
    Bisous !

  2. Tu es une très belle et bonne conteuse… je trouve ton style très enjoué… une jolie nouvelle pittoresque d’une fille non moins pittoresque qui vit des histoires qui on ne peut plus pittoresques….
    Pour ton plaisir, placé 3 foi⁵s dans une seule phrase !!
    Bravo Adeline… on t’aime… nature !!!
    Joyeux et heureux anniversaire jeune fille.
    Phil.

  3. Bonjour
    Le plaisir de profiter aussi de vos ballades est toujours un régal. Et alors en robe mais tu es magnifiquement belle
    Et ce petit coquin de yoshi, il est trop mignon
    J’espère que vous pourrais profiter bientôt de la famille
    Et surtout de votre prochain voyage et courage Adeline pour le 🛥⚓️

    J’espère que pour Vincent ça ira beaucoup mieux

    Big kiss et caresses à yoshi

Les commentaires sont fermés.

Translate »