Mon ami PLS m’invite à l’accompagner chez un de ses amis cuisinier pour le repas de midi. Je me réjouis pour ce repas gastronomique, et surtout de le passer en bonne compagnie. Mais ce n’est pas tout. PLS a eu des idées très coquines dans la tête en organisant ce repas, car son ami est en manque de sensations fortes. PLS me demande en route si je ne pourrai pas le remercier après le repas avec une bonne pipe par exemple ? Quel coquin. C’est un vrai complot, mais je me laisse volontiers piéger de cette manière, car je trouve l’idée amusante.

Arrivée sur place, je découvre un homme d’une soixantaine d’années très sympathique. Le courant passe super bien. Notre hôte est généreux, souriant, drôle et l’ambiance est géniale. Quand il s’apprête à préparer les entrées, je demande si je peux l’aider. PLS me suggère, sans que son ami ne l’entende, que je pourrais le soutenir à la cuisine à poil. Cela me fait rire, mais je suis tout de suite partante. J’enlève ma robe et mon string, et je rejoins notre hôte complètement à poil dans sa cuisine. Il est surpris. Oups, est-ce que j’ai fait une connerie ? Non, il est enchanté. Le coquin n’a pas froid aux yeux et s’approche pour me toucher et m’embrasser, en me faisant pleins de compliments. Je suis presque gênée par ses mots. Il m’avoue ne plus avoir vraiment de vie sexuelle active avec sa femme et que « ça fait des lustres » qu’il n’a plus eu de pépites comme moi. Tant mieux alors si ça lui fait plaisir. Mmmh, je sens à travers son pantalon une belle érection. Mais stop, on veut quand même goûter à son repas.

C’est délicieux. En entrée, melon jambon avec un peu de salade et des billes de beurre pour le pain. Je fais une blague à PLS et je frotte une bille de beurre dans ma chatte humide avant de la poser sur son assiette. Son ami est mort de rire en lui servant l’assiette et en voyant que PLS n’y voit que du feu en beurrant son pain. Il n’a pas remarqué l’arrière-goût de chatte en chaleur 😉

Pour le plat principal je rejoins à nouveau notre hôte à la cuisine pour l’assister. Je n’attends pas la fin du repas comme prévu pour lui tailler une bonne pipe. Cela s’appelle la motivation du chef.

Après les queues de lotte succulentes, riz et sauce américaine, le chef annonce le fromage. J’ai une petite idée dans la tête en le suivant à l’intérieur de la maison. Entre parenthèse je suis toujours à poil. Je le prends par la main pour lui proposer une petite digestion avant le fromage. Il n’est pas contre, au contraire. Sur le lit conjugal (aïe aïe aïe), je le suce, je me frotte contre lui, je m’assieds sur lui pour qu’il me baise ma chatte. C’est super excitant, en sachant que PLS et Vincent sont tranquillement à table sur la terrasse en attendant le fromage. Mon hôte prend son pied. Il a envie de me faire plaisir également et me caresse puis me lèche jusqu’à la jouissance. Nous éclatons de rire. Quelle situation inédite.

Ensemble on retourne à la cuisine pour préparer le fromage tout en continuant de le taquiner. Je m’assieds sur le plan de travail, les cuisses écartées. Il commence à me doigter la chatte et le cul. C’est bon. Il finit par me fister carrément le cul, directement sur son plan de travail. Je crie de plaisir. C’est à ce moment-là que Yoshi fait son apparition, très intéressé par le spectacle, en reniflant et en s’excitant. Il nous fait bien rire à nouveau. Décidément c’est un petit curieux. Il nous ramène à la réalité qui dit qu’il faut servir le fromage.

Pas juste du fromage froid, mais une tarte au fromage !

Après le fromage et le dessert – une bonne crème catalane faite maison – nous devons nous quitter. Il est déjà tard dans l’après-midi. Merci à PLS pour ce complot très bien organisé et à son ami cuisinier et coquin pour son accueil extraordinaire.


Mon livre est disponible en version dédicacée sous  www.faislebienetlaissedire.com ou dans toutes les librairies.


2 comments

  1. Eh voila, il y a des hommes comme cela qui n’ont rien fait et ils sont premier dans un concours de circonstances. Je suis vert de jalousie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »